Les cépages Hungaricum
Back to top arrow

Les cépages Hungaricum

Beaucoup de cépages autochtones

Le climat continental de la Hongrie est tout simplement idéal pour faire pousser le raisin. Sa situation septentrionale – comme celle de la Bourgogne − est marquée par des hivers très froids et des étés chauds et secs.

La Hongrie produit d’excellents vins blancs. D’ailleurs, 70 % de sa production est consacrée au vin blanc. Plusieurs cépages sont connus pour être originaires de Hongrie, comme l’ezerjó, le hárslevelű, l’irsai olivér, le cserszegi fűszeres, le királyleányka, le zenit, le juhfark ou encore le kéknyelű. Les cépages blancs hongrois les plus emblématiques sont le furmint et le hárslevelű, typiques de la région de Tokaj, mais aussi le muscat blanc à petits grains, le kövérszőlő ou le zéta.

Du côté des vins rouges – qui représentent 30 % de la production –, le plus connu est le kékfrankos, appelé blaufränkisch dans les régions germaniques. Parmi les cépages rouges les plus fréquents, on retrouve aussi le zweigelt, le kékoportó, le kadarka, ou encore des cépages plus connus en France comme le cabernet sauvignon, le merlot, le pinot noir et le cabernet franc.

En lien avec l'article

Lecture complémentaire